Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint-Hubert : le football et la politique

Pin it!

football-1406106_640.jpg

DYN@M’IC VOUS INFORME :
Précédemment, une question orale a été déposée pour le Conseil communal le 05/01/2021 et considérée comme RECEVABLE pour le Conseil du 21/01/2021.
Dernièrement, une question orale a été déposée pour ce Conseil communal, le 04/02/2021 et considérée comme IRRECEVABLE pour le Conseil du 18/02/2021 pour vice de procédure.
Lisez, vous comprendrez…
 
Question orale à poser au Conseil communal du 18/02/2021.
Dans l’Avenir du Luxembourg du 01 février 2021, AL 15, nous pouvons lire que « le président du football HIGNY, arrivé en 2015, n’investira plus au niveau de l’équipe A qui va donc disparaître. »
Situation déplorable sachant qu’une équipe A ne peut pas survivre sans un président capable d’investir.
Le mauvais sort s’acharne encore une fois sur Saint-Hubert, qui n’a pas droit une fois de plus au meilleur.
A qui la faute ? Apparemment la commune...« Apparemment », pour ne pas pourrir une situation déjà très pénible pour nos jeunes et moins jeunes footballeurs ainsi que leurs supporters !
Je lis en réponse à ces accusations, que le Bourgmestre se défend ainsi : « Par rapport aux engagements pris pour ce nouveau terrain, ils ont été respectés, estime l’intéressé. Nous avons acheté une surface de quatre hectares et le dossier a été déposé à l’urbanisme. … ».
Et donc pour connaître le vrai du faux, en tant que conseiller communal je vous pose la question suivante :
« Pourriez-vous en séance communiquer oralement aux conseillers communaux :
1. La délibération désignant un auteur de projet pour la réalisation de cette infrastructure sportive ;
2. les plans réalisés pour l’introduction de la demande de permis d’urbanisme ;
3. Le récépissé attestant du dépôt de la demande de permis d’urbanisme ;
4. La ou les raisons pour lesquelles le Conseil Communal est dans l’ignorance totale de la désignation d’un auteur de projet, du coût de son intervention, de la nature du projet, de son mode de subsidiation, de la part d’intervention communale et de l’absence de toute inscription au budget 2021 que ce soit pour l’auteur de projet ou pour le projet en lui-même ;
5. La promesse de subside que la Commune aurait obtenue. »
Dans l’attente de vous écouter, veuillez recevoir mes salutations distinguées.
Didier NEUVENS
Conseiller communal du groupe DYN@M’IC

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel