Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Administration communale

  • Les brèves du Conseil communal du 16 décembre 2021

    Pin it!

    Logo-final-Saint-Hubert-MOYEN-1000x500.jpg

    Suivant la procédure du Code électoral wallon, le Conseil communal réuni le 16 décembre à la salle des fêtes a déchargé de ses fonctions le Collège formé du seul groupe Cap et l’a remplacé par une équipe dont fait partie Philippe Gilson, groupe Plus, aux côtés de P. Henneaux (bourgmestre, Cap), P. Pierlot, C. Nicolas, A. Henneaux et A. Adam (Cap) . Il devient le quatrième échevin d’un Collège  appuyé par une nouvelle majorité associant les groupes Cap et PluS. Le Conseil a aussi désigné Séverine Pierret pour présider ses séances. Le conseiller Jaumin (DynamIC) s’est abstenu lors des deux votes.

    Lire la suite

  • Brèves du Conseil communal du 25 novembre

    Pin it!

    Désolé pour le retard, mais des soucis familiaux ont retardé la diffusion de ceci.

    Pas de chance pour le nouveau mayeur privé de Conseil par la maladie. La séance a été présidée par l’échevin Patrick Pierlot. Absence aussi du conseiller Brocart qui vient d’annoncer son intention de démissionner via un courriel à son groupe (Cap).

    En réunion commune le Conseil communal et le Conseil du CPAS ont fait le point sur leur collaboration. Celle-ci se traduit particulièrement par des « économies d’échelle » dues à des achats et à des services en commun, objectif : modérer et rationaliser les dépenses. En mettant du personnel et des bâtiments à disposition du CPAS, la Commune contribue à l’action sociale menée par celui-ci.

    La discussion a mis en avant les effets positifs de la réalisation/livraison des repas scolaires, fruit d’une collaboration entre la cuisine du home Herman et la Commune (véhicule de livraison). Il semble qu’après une période d’adaptation, le service donne toute satisfaction tant en ce qui concerne la quantité que la qualité des repas. À preuve : une augmentation de la demande.

    L’organisation des plaines de vacances organisées par le CPAS pendant les « petits congés » (Printemps, automne…) sera adaptée au nouveau calendrier scolaire pour offrir une semaine d’activités sur les deux semaines de congé.

    L’extension du home Herman est toujours programmée et a été approuvée en principe par l’AVIQ (Agence - wallonne- pour une vie de qualité), mais est toujours « gelée », car l’arrondissement de Neufchâteau n’est pas prioritaire. Or, sans subside, la Commune ne peut pas se lancer dans la réalisation d’un pareil projet.

    Un hommage a été rendu au personnel du home qui a maintenu un haut niveau de service malgré les attaques du COVID.

    S’agissant de l’accueil des seniors, il se confirme que des discussions ont lieu avec un investisseur privé en vue de la création d’une résidence service à proximité du home.

    Le groupe DynamIC a soulevé une objection portant sur le PV du Conseil du 28 octobre. Selon lui, ce PV ne reproduit pas fidèlement sa position concernant l’adhésion de la Commune au projet de parc national wallon. Il s’agit de garantir, par écrit, le droit de la Commune de percevoir les revenus des chasses et des ventes de bois obtenus sur ses terrains communaux intégrés au futur parc (si celui-ci voit le jour). Le point sera rediscuté au prochain conseil. 

    Le Conseil a approuvé les comptes et le bilan 2019 et le budget 2020 du Royal Syndicat d’Initiative. D. Neuvens (DynamIC) s’est abstenu pour protester contre les retards répétés de la communication au Conseil de ces documents.

    Le Conseil unanime a adopté une modification du bail avec la Motoclub pour l’utilisation des terrains de la ferme du Sartay. Comme l’avait demandé Philippe Gilson (PluS), il est précisé dans quel délai le MCC doit s’accorder avec les scouts, colocataires du lieu, pour l’organisation des évènements en juillet et août.

    Le Conseil a pris acte de la dénonciation de la convention avec le refuge Cœurs blessés, convention conclue dans le cadre de la gestion des animaux errants. Il s’agit notamment de trouver un refuge pour le placement des chiens et des chats recueillis par la Commune.

    Le Collège a promis la tenue d’un Conseil au mois de décembre.

    (Correspondant : Paul Gruselin)

  • Saint-Hubert : Le conseiller de la majorité, Jean-Louis Brocart, démissionne de ses fonctions.

    Pin it!

    05-jeanlouis-brocart.jpg

    Le conseiller Ecolo Jean-Louis Brocartvient d’annoncer via un mail envoyé à la liste CAP 2018 (Info L’Avenir du Luxembourg) qu’il démissionnait de ses fonctions.

    Est-ce parce qu’il n’a pas été choisi par ses colistiers pour monter dans le collège, se demande Philippe Carrozza dans l’article du site internet de l’Avenir : https://tinyurl.com/s68uww

    D’après le journal « La Meuse Luxembourg » (https://tinyurl.com/fb9afazv), ce serait le cas, et Jean-Luc Brocart s’en explique : « Sans entrer dans les détails, je dirai qu’il me paraît évident maintenant qu’il y a un manque de confiance et de soutien aux projets que je défends avec Ecolo depuis pas mal de temps et que dès lors je n’ai plus la motivation pour les porter. Dont acte »

    Qui va lui succéder ? La personne suivante, par nombre de voix, est Josiane Petit, déjà conseillère CPAS. Si elle reste au CPAS, la personne suivante en ordre utile est Kévin Debourse.

  • Saint-Hubert : le groupe CAP 2018 s’allie à PluS

    Pin it!

    258624393_1347343932388645_1178856785680899824_n.jpg

    Surprise hier à Saint-Hubert quand le nouveau Bourgmestre Pierre Henneaux a annoncé que son groupe CAP 2018 s’alliait à PluS.

    Le quatrième échevin, qui était toujours inconnu sera Philippe Gilson, avec comme mandats : bien-être animal, travaux publics, énergie, environnement, rénovation urbaine, patrimoine et mobilité.

    Séverine Pierret, quant à elle, devient présidente du Conseil Communal.

  • Brèves du conseil communal du 28 octobre 2021

    Pin it!

    Le Conseil a entériné le départ du bourgmestre JL Henneaux et son remplacement par Pierre Henneaux comme bourgmestre et par Laurent Breuskin comme conseiller communal. Tous appartiennent au groupe CAP qui détient la majorité. Le Collège a par ailleurs été réduit d’une unité, trois postes d’échevins au lieu de quatre. Une situation temporaire, selon le bourgmestre.

    Moyennant des garanties pour les finances communales demandées par le groupe DynamIC, le Conseil, unanime, a accepté d’engager la Commune dans un processus de création d’un parc national wallon (PNW). Élaboré en dix mois, le projet serait soumis à la Région qui pourrait en cofinancer la réalisation. Selon le Collège, la participation au PNW ne limitera pas les prérogatives de la Commune pour la gestion de la forêt et de la chasse.

    Le Conseil, unanime, a adopté le budget pour 2022.  Du côté des recettes, les ventes de bois devraient rapporter 1 240 000 €, les locations de chasse 406.000 €. Les ventes de terrains de la rue des Rogations, de la Maison médicale, de camping devraient aussi faire rentrer de l’argent en caisse. S’agissant des dépenses pour investissements, on comptabilise 1 000 000 € pour la réfection de voiries, 3 000 000 pour l’eau (conduites, bain calcinique [filtrage], protection des captages, rationalisation du réseau). La démolition des RTG (place du Fays) est confirmée. (Coût 115.000 €).

    Lors du débat sur le budget, la question de l’eau a été évoquée. Une consultation populaire, comme le demandait le groupe PluS, aura lieu, sans doute dans la deuxième quinzaine de novembre. Elle se fera sur base d’une information chiffrée donnant le coût prévisible de l’eau suivant qu’il y ait, ou non, cession du réseau à la SWDE.

    La majorité a donné son accord pour l’installation d’une « ferme solaire » (grand ensemble de panneaux photovoltaïques) à l’aérodrome. Estimant que certaines dispositions restent floues, la minorité s’est abstenue.

    Le Conseil a voté la taxe communale sur la gestion des déchets pour 2022 ; elle est inchangée. On a noté que plusieurs commerçants pour lesquels le système de sacs bleu de  60 litres est impraticable vont recourir aux services de firmes privées. Ils ne paieront plus que le forfait.

    Un local pour l’exercice du DOJO s’ajoutera au hall sportif. Il ne sera pas réservé exclusivement à ce sport, mais sera utilisable pour d’autres activités.

    Le Conseil a approuvé la convention  organisant la présence une fois par mois du bibliobus provincial dans les villages d’Awenne et Mirwart, ainsi qu’en ville. À noter aussi que les enfants des écoles communales se rendent désormais une fois par mois à la bibliothèque publique qui développe de nombreuses activités.

    En fin de séance publique, le bourgmestre a remercié la Directrice générale, Charlotte Leduc, qui rejoint la Commune de Sainte-Ode. Sur le plan politique, il a souligné son intention de « travailler avec tout le monde ».

    (Correspondant : Paul Gruselin)