Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Administration communale - Page 4

  • Brèves du Conseil communal de Saint-Hubert du 29 juillet 2021

    Pin it!

    Logo-final-Saint-Hubert-MOYEN-1000x500.jpg

    Le Conseil communal de Saint-Hubert a tenu sa séance en visioconférence jeudi 29 juillet en l’absence des conseillers Marchal (DynamIC) et Brocart (Cap).

    La majorité (Cap) a voté une augmentation du prix de l’eau pour 2022 en portant le coût-vérité distribution (CVD) à 2,73 cts, contre 2,24 actuellement. L’opposition (DynamIC et PluS) a critiqué la mesure comme antisociale. C’est à la Région wallonne qu’il revient maintenant de trancher en approuvant, ou non, cette augmentation.

    S’agissant des factures d’eau 2021, sur interpellation de PluS, le Collège a promis qu’il y aurait possibilité de payer des acomptes (deux sans doute).

    Le Conseil a approuvé le plan d’action pour l’énergie durable et le climat « Horizon » 2030 (PAEDC). Sa réalisation devrait impliquer la population, mais les appels à la participation citoyenne (via un Comité de Pilotage) n’ont guère rencontré de succès. Une relance sera faite. Le Conseil a d’ailleurs approuvé le placement de panneaux thermiques à la piscine, ce qui devrait réduire de 10 % la consommation de mazout.

    S’agissant de l’aérodrome, le Conseil a approuvé l’installation d’un dispositif fermant sur l’un des hangars (coût estimé : 57 000 euros). Des ressources supplémentaires sont attendues de l’implantation d’une « ferme solaire » (10 hectares de panneaux) et des activités en croissance, notamment grâce aux drones  (école de pilotage, livraison de colis).

    Les dispositifs ralentisseurs de la route d’Arville (Lorcy), de l’avenue Nestor Martin et de la rue des Rogations vont être équipés de signaux donnant la priorité au trafic sortant. Le Collège annonce l’installation prochaine d’autres ralentisseurs (lieux non précisés). La question des vitesses excessives est évoquée. Le mayeur voudrait plus de recours aux radars répressifs. Il estime aussi que la prévention est primordiale, notamment via la formation des nouveaux conducteurs.

    Un nouveau règlement général de la zone de police a été adopté (sera disponible sur le site communal). Il intègre de nouvelles dispositions concernant le certificat Certibeau (conformité des installations d’eau dans les nouveaux immeubles) et des précisions sur les sanctions administratives communales (SACs).

    Le Conseil a rendu hommage à Rose–Marie Bourgeois, Secrétaire communale honoraire, Fernand Douny, ancien conseiller, récemment décédés, et aux victimes des inondations.

    Correspondant : Paul Gruselin

  • Brèves du Conseil communal du 24 juin 2021

    Pin it!

    Logo-final-Saint-Hubert-MOYEN-1000x500.jpg

    En raison de mes vacances, voici, avec un peu de retard, le compte rendu du dernier Conseil Communal de Saint-Hubert.

    Voici un aperçu (non exhaustif) des sujets abordés par le Conseil communal de Saint-Hubert, jeudi 24 juin. En l’absence du bourgmestre, la séance, retransmise en vidéo, était présidée par le Premier échevin, P. Henneaux. Le pic des contacts enregistrés en direct a été de 57.

    La majorité (Cap) souhaitait augmenter le prix de l’eau en portant le coût-vérité distribution (CVD) à 2,73 cts, contre 2,24 actuellement. La proposition, fortement critiquée par les groupes de l’opposition (DynamIC et PluS) a été retirée. Elle sera représentée et rediscutée lors du prochain Conseil.

    Dans le cadre d’une modification du budget communal pour 2021, le Collège a promis de donner une priorité à la réfection des voiries. L’opposition demande à voir. Dans le paquet routier on trouve notamment la remise en ordre de 1,200 mètres de la route entre communale Poix et Arville, ainsi que d’une partie de la route de Lorcy et de la route de Mormont à Awenne.

    Le Conseil a approuvé l’achat de matériel divers pour l’équipement des cuisines des écoles. Cet achat est lié au dispositif de repas scolaires confectionnés par la cuisine du home Herman et qui pourront être distribués dans de très bonnes conditions. Le Collège affirme que cette amélioration du service n’entraînera aucune augmentation des prix pour les parents.

    On vit vieux et mariés à Saint-Hubert. Cela oblige le Collège à ajouter une catégorie « noces de platine » (70 ans de mariage) à la liste des jubilés matrimoniaux. Les heureux jubilaires ( deux couples prévus en 2021) percevront un chèque achat d’une valeur de 200 euros. Trois autres catégories sont retenues : 50 ans de mariage (noces d’or) : 125,00 euros, 60 ans de mariage (noces de diamant) : 150,00 euros, 65 ans de mariage (noces de brillant) : 200,00 euros 

    Le Conseil a avalisé le préfinancement par la Commune d’une allocation exceptionnelle aux associations sportives actives dans la commune (40 euros/affilié.e). On prévoit un montant total de 94.000 euros qui seront remboursés par la Région (Compensation COVID). 

    On a présenté les projets de la première phase de restauration des toitures des bas-côtés sud de la basilique. Le financement est essentiellement assuré par la Région wallonne (1 million/an pendant 10 ans). Questionné sur  les aménagements pour faciliter l’accès à la basilique des personnes à mobilité réduite, le collège promet que le nécessaire sera fait. 

    Le Conseil a approuvé les conventions pour le ramassage des textiles via les bulles des asbl Curitas et Terre. Le réseau « Terre » comptera une bulle de plus à Awenne. Pour rappel, cette asbl a aussi installé un centre de tri à Neufchâteau et adhère pleinement aux valeurs solidaires.

    Correspondant : Paul Gruselin

  • DYN@M’IC vous informe : Réseau d’eau – Suite et pas fin….

    Pin it!

    205003252_2324998920977861_9038297015042160960_n.jpg

    Publication d'hier 22 juin 2021 par le Groupe politique DYN@M’IC.

    Il est bien entendu que si une personne ou un groupe veut réfuter les données exposées dans cette information, je me ferai un plaisir de passer son point de vue.

    Vous n’entendez plus parler du Réseau d’Eau ?
    Vous pensez que CAP a renoncé à le remettre à la SWDE ?
    Détrompez-vous….
    En effet :
    1. Au prochain Conseil Communal du 24/06/21, CAP fera voter au point 10 de l’ordre du jour « Plan Comptable de l’eau 2020 » un CVD (COUT VERITE DE DISTRIBUTION = ce que vous payez au m3) au montant de 2,73 €/m3 ;
     
    2. Or, ces dernières années les CVD se sont établis comme suit :
    1. 2013 : 2,21
    2. 2014 : 2,24
    3. 2015 : 2,24
    4. 2016 : 2,24
    5. 2017 : 2,24
    6. 2018 : 2,24
    7. 2019 : 2,24
    Et donc une augmentation de 22%....
     
    3. D’où vient cette prétendue et subite augmentation substantielle ? Uniquement de l’encodage totalement fallacieux et erroné de données purement théoriques notamment sur le temps que presteraient certains employés communaux à la gestion de la distribution et/ou de la production de l’eau ; Le même raisonnement étant appliqué à certains matériels communs à d’autres tâches communales… ;
     
    4. Il n’existe donc aucune raison objective de décider d’une telle augmentation dont la motivation est ailleurs…car une fois ce prix atteint, la population verra sa facturation augmenter à un prix supérieur à celui de la SWDE….ce qui rendra inéluctable la remise – à très vil prix – de notre réseau d’eau en faveur de la SWDE, qui fera l’affaire du siècle, tant au prix de l’acquisition (plutôt de la donation), qu’au vu de ses projets d’autoroute de l’eau pour alimenter notamment LIBRAMONT-CHEVIGNY ; Projet actuellement bloqué à WELLIN dans l’attente de la main mise sur le réseau d’eau de SAINT-HUBERT…. ;
    En outre, cette augmentation du CVD empêche toute prise en charge de frais de rénovation/remplacement du réseau sauf à porter le CVD a un prix astronomique et impayable pour la population. Cela conduit immanquablement à la vente certaine du réseau d’eau à la SWDE. CQFD.
     
    5. Vous pensez que l’augmentation pourrait être due au fait que l’eau aurait été facturée trop faiblement de 2013 à 2019 et/ou que des investissements importants auraient été consentis et qui viendraient justifier cette augmentation… ?
    Détrompez-vous….
     
    En effet, nous vous invitons à examiner (les documents sont publiés sur TRANSPARENCIA suite à leur demande de production par un citoyen) les postes « AJUSTEMENT DES COÜTS DE PRODUCTION et de DISTRIBUTION » des plans comptables EAU 2013 à 2019 qui vous donnent en fait la différence entre le coût pour produire et distribuer l’eau et sa facturation à la population ;
    Vous y lirez que :
    1. 2013 : Production : 10.290,52 €
    Distribution : 0,00 €
    2. 2014 : Production : 24.000,00 €
    Distribution : 6.000,00 €
    3. 2015 : Production : 0,00 €
    Distribution : 121.500,00 €
    4. 2016 : Production : 0,00 €
    Distribution : 84.000,00 €
    5. 2017 : Production : 0,00 €
    Distribution : 107.000,00 €
    6. 2018 : Production : 0,00 €
    Distribution : 94.000,00 €
    7. 2019 : Production : 0,00 €
    Distribution : 94.000,00 €
     
    Autrement dit, à partir de 2015 le réseau d’eau rapporte +/- 100.000,00 € par an à la VILLE de SAINT-HUBERT, qui a l’obligation, conformément au Code de l’eau, de réinvestir ce montant dans l’entretien et l’amélioration de son réseau, raison pour laquelle vous lirez qu’elle a prévu (mais non réalisé) des postes « Remplacement des Conduites d’eau » pour :
    1. 2019 : 2.820.000,00 € (amortissement en 30 ans) ;
    2. 2018 : 2.820.000,00 € (amortissement en 30 ans) ;
    3. 2017 : 3.210.000,00 € (amortissement en 30 ans) ;
    4. 2016 : 2.520.000,00 € (amortissement en 30 ans) ;
    5. 2015 : 1.905.000,00 € (amortissement en 30 ans)…
     
    Chaque année, la VILLE de SAINT-HUBERT indique au poste « AJUSTEMENT » des travaux à prévoir pour justifier de l’emploi du surplus, mais qu’elle ne réalise que très partiellement (voir tableau des emprunts) avec une triple conséquence :
    1. Le citoyen paie son eau à un prix surfait… ;
    2. De l’argent en provenance de la vente de l’eau est affecté à d’autres fins dans le budget Communal ;
    3. Le réseau n’est plus suffisamment entretenu et rénové et cela finit par coûter trop cher, et donc on décide de le céder
    à vil prix à la SWDE… pour se débarrasser du problème et rentrer du cash… ;
     
    Nous avons avisé les autorités de tutelle de ces pratiques, que nous avons estimées interpellantes, et attendons leurs réactions d’autant plus que le conseil communal voit uniquement le montant de l’ajustement mais que son emploi ne lui est pas précisé…et que le vote intervient donc sans cette précision alors que le document porté à la tutelle le précise quant à lui… Il y a donc une volonté de non-information des conseillers communaux (de la minorité certainement et la majorité ?) tenus à l’écart de l’information.
     
    Pour information, un investissement de l’ordre de +/- 5.000.000,00 € est d’après nos estimations, suffisant que pour disposer d’un réseau aux normes mais il vous faut également savoir qu’une commune n’emprunte pas comme elle veut et qu’il y a des limites légales qui, pour SAINT-HUBERT, s’établissent comme suit en fonction du nombre d’habitants et la balise est :
    1. Maximum possible sur 6 ans pour la période 2019-2024 :
    5.341.440,00 €
    2. Emprunts totaux déjà engagés par l’actuelle majorité… :
    5. 253.069,7
    Capacité à emprunter restante jusqu'en 2024:
    88.370,23 €
    =============
     
    Cependant, nous considérons qu’avec le gain annuel de +/- 100.000,00 € il était possible d’emprunter de quoi rénover le réseau d’eau.
    Le seul espoir de ne pas voir le réseau d’eau inéluctablement remis après la décision de CAP du 24/06/2021 de fixer le CVD à 2,73 € sera que le comité de contrôle de l’eau interpelle la COMMUNE pour qu’elle justifie de cette importante augmentation…ce qu’elle pourrait être bien en peine de faire de manière objective.
     
    En conclusion :
    « Les périodes de confinement m’ont permis d’avoir une réflexion profonde sur l’importance de la vie
    « de famille et des relations sociales. La vie passe vite et le but c’est d’être heureux. Le bonheur c’est
    « de le partager avec ceux qu’on aime et de profiter du moment présent ».
  • Jean-Luc Henneaux explique sa démission.

    Pin it!

    34894292_590593261307655_208908914379456512_n.jpg
    Photo Facebook

    Jean-Luc Henneaux vient de poster sur son mur Facebook des explications à propos de sa démission du poste de Bourgmestre de Saint-Hubert en fin d’année

    Les périodes de confinement m’ont permis d’avoir une réflexion profonde sur l’importance de la vie de famille et des relations sociales.
    La vie passe vite et le but c’est d’être heureux. Le bonheur c’est de le partager avec ceux qu’on aime et de profiter du moment présent.
    Je vais avoir 60 ans et la fonction de Bourgmestre m’a pas mal épuisé. Il est temps de lever le pied, de bouger un peu plus. Et j’aimerais le faire avec mon épouse, mes enfants, mes amis et mes frères et sœur que je n’ai guère vus les dernières années. Et je viens d’être grand-père pour la première fois.
    J’ai aussi la chance d’avoir un boulot que j’aime beaucoup et d’excellents collègues avec lesquels je n’ai jamais le temps de partager des moments de discussion ou simplement le repas de midi. Et ma pension se profile d’ici cinq ans.
    Je partirai donc le 31/12/2021, ce sera le cœur serré tant je me suis investi pour notre Commune. Mais je le ferai sereinement :
    – L’équipe CAP est bien en place. Trois coordinateurs ont été désignés et sont actifs depuis plusieurs mois (Anne Henneaux, Céline Nicolas et Patrick Pierlot). Les échevins et président du Cpas peuvent s’appuyer sur des Conseillers motivés et sur un groupe d’une bonne trentaine de personnes.
    – La situation financière est saine. Nous avons mis 2 000 000 € en réserves et provisions et la remontée du prix du bois donne de belles perspectives pour les années à venir.
    – La démographie est enfin repartie à la hausse. Il y a aujourd’hui 5 650 habitants à Saint-Hubert alors que certaines prévisions nous en annonçaient 5 200 et que nous sommes descendus jusque 5 500 habitants.
    – Les infrastructures et services dont avait besoin la population ont été réalisés : maison médicale, crèche, reprise de l’aérodrome (boni de 55 000 € en 2020) où sera implantée une zone de 10 hectares de panneaux solaires, ce qui en augmentera encore la rentabilité.
    – De nouveaux lotissements vont être créés dans les villages et la Z.A.C.C. va, à court terme, permettre la construction d’habitations unifamiliales dans le centre de la ville.
    – Des contacts très intéressants ont été établis pour le palais abbatial et les R.T.G. seront démolis cette année encore
    – Un dossier voirie est en passe d’être finalisé pour rénover l’ensemble des routes de notre commune sur une période de cinq ans.  
    – Et beaucoup d’autres projets
    Il y a un temps pour chaque chose. Celui de la transition démarre maintenant ; Saint-Hubert a besoin de stabilité.
    Je ne vais pas adresser aujourd’hui mes remerciements ; je le ferai quand je déposerai ma démission fin d’année.

  • Jean-Luc Henneaux, le Bourgmestre de Saint-Hubert démissionnera en fin d’année.

    Pin it!

    B9727176850Z.1_20210528102621_000%2BGJ4I7DSLK.1-0.jpg
    Photo "La Meuse Luxembourg

    La nouvelle est tombée hier et a fait l’effet d’une bombe.
    Lors d’un point presse tenu secret qui a eu lieu ce vendredi 27 mai en présence de la RTBF, TV Lux et La Meuse, Jean-Luc Henneaux a annoncé qu’il remettra sa démission en tant que Bourgmestre en fin d’année.

    Voilà ce qu’il a dit lors de cette conférence de presse :

    « Les périodes de confinement m’ont permis d’avoir une réflexion profonde sur l’importance de la vie de famille et des relations sociales. La vie passe vite et le but c’est d’être heureux. Le bonheur c’est d’être avec ceux qu’on aime et de profiter du moment présent. Je vais avoir 60 ans et la fonction de bourgmestre m’a pas mal épuisé. Il est temps de lever le pied, de bouger un peu plus. Et j’aimerais le faire avec mon épouse, mes enfants, mes amis et mes frères et sœur que je n’ai guère vus ces dernières années. De plus, je viens d’être grand-père pour la première fois »,

    Plus d’infos en cliquant ci-après : https://lameuse-luxembourg.sudinfo.be/790984/article/2021-05-28/jean-luc-henneaux-le-bourgmestre-de-st-hubert-demissionnera-en-fin-dannee

    Ou ici : https://www.tvlux.be/article/info/politique/saint-hubert-jean-luc-henneaux-quittera-le-mayorat-le-31-decembre_37658.html