Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Administration communale - Page 2

  • Saint-Hubert : les brèves du Conseil communal du 17 mars 2022

    Pin it!

    La crise ukrainienne s’est invitée en urgence jeudi soir au Conseil communal présidé par Séverine Pierret (PluS)[1]. Le Conseil, unanime a voté une résolution condamnant l’agression russe et les violations des personnes et des droits à laquelle elle donne lieu.  Le texte engage aussi la Commune à aider les réfugiés, une douzaine de femmes et enfants (en cours de scolarisation) sont actuellement accueillis chez nous et plusieurs actions de solidarité sont en cours.

    Le Conseil, unanime a approuvé le budget 2022 du CPAS (environ 6,5 millions d’euros) La participation communale reste fixée à 1.055.000 euros, soit environ 17% des ressources. Cela représente une participation de 186,5 euros par habitant. Le CPAS est confronté à une augmentation des tâches bien plus grande que l’accroissement de ses moyens. Un sujet de préoccupation récurrent.

    Le Conseil a approuvé une convention avec le Refuge les Or’félins (Bastogne). Cet accord permet à la Commune de traiter le problème de la multiplication des chats errants. Le Refuge, travaillant avec des vétérinaires locaux, accueille les animaux, les stérilise et leur procure éventuellement une adoption.  (Tout problème lié aux chats errants peut-être signalé au Secrétariat communal).

    Le Conseil a entendu et approuvé les rapports d’activités du Plan de Cohésion sociale (PCS), de l’écopaseusse (économie d’énergie/taxation des logements inoccupés) et de la Commission locale de l’énergie (gestion des défauts de paiement). S’agissant du PCS, on notera le succès de la donnerie qui est devenue une véritable machine à recycler en même temps qu’une ressourcerie précieuse. Grâce à une équipe de bénévoles saluée par le Conseil cette initiative rend les plus grands services à un nombre croissant de personnes.

    Les majorités communales doivent présenter un Plan Stratégique Transversal (PST) définissant des projets et des actions pour les années à venir. Cap l’avait fait en 2019. Il s’agissait de l’adapter suite à l’entrée de PluS dans la majorité. C’est chose faite. La nouvelle mouture contient notamment l’introduction d’un objectif « bien-être animal », la mise en œuvre des chartes d’intégration de la personne handicapées, une relance du plan communal du logement,  l’établissement d’un inventaire complet du patrimoine historique communal, le retour des armoiries de la Ville dans le logo communal.

    Le Conseil a approuvé l’octroi d’écochèques de 250 euros au personnel de l’accueil de la petite enfance (0-3 ans) pour l’année 2021.

    Le Conseil a adopté une règlementation complémentaire pour la circulation (à contresens) des cyclistes au centre ville.

    Le Conseil a approuvé une adaptation du règlement de police visant à assurer la sécurité et la tranquillité publique lors de camps et de séjours de vacances (garanties notamment contre le tapage nocturne).

    Le Conseil approuvé les conditions du marché qui doit permettre la restauration de plusieurs toitures de la Basilique.                                                                 

    (Correspondant Paul Gruselin)

     

     

  • Saint-Hubert : proposition citoyenne à propos du réseau d'eau

    Pin it!

    Cette proposition est longue à lire, mais semble très bien documentée. Il lui faut 300 votes pour qu'elle soit à l'ordre du jour du prochain conseil communal, me dit le rédacteur.

    Voici le lien pour pouvoir voter : https://saint-hubert.citizenlab.co/fr-BE/initiatives/avenir-de-l-eau-de-saint-hubert

     

    Monsieur le Bourgmestre Pierre HENNEAUX,  

    Monsieur le Directeur Général Frédéric LEROY,  

    Mesdames et Messieurs les Echevins,  

    Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,  

      

    Par la présente, permettez-moi de partager avec vous mes opinions relatives aux deux alternatives portant sur l’avenir du réseau d’eau proposées par la Ville de Saint-Hubert.  

    En guise de présentation, je vous informe que je suis citoyen de la commune depuis 2006, j’ai grandi à Nassogne. J’ai vécu à Lorcy et vit depuis 2010 à Awenne. La majorité d’entre vous a déjà pu me lire dans un courrier vous précédemment et personnellement adressé, daté du 10.03.2021. Il portait sur mes inquiétudes relatives à votre gestion du dossier de la remise du réseau communal de l’eau à la SWDE (contenu ce courrier est facilement accessible :  http://www.saint-hubert.eu/archive/2021/04/06/lettre-de-arnaud-servais-un-citoyen-d-awenne-aux-ediles-comm-3250434.html

    Depuis mon courrier, un an s’est écoulé. Le dossier de l’Eau de Saint-Hubert a été mis de côté afin de permettre une réflexion mûrie sur l’issue à lui donner. 

    Durant cette année de réflexion, Monsieur Frédéric LEROY, votre Directeur Général ne s’est pas croisé les bras. Bien au contraire, il serait ingrat et irrespectueux de ne pas saluer l’ampleur et la qualité de son travail complet, précis et actuel sur la situation de l’Eau de Saint-Hubert.  

    Je profite d’ailleurs par la présente pour le remercier publiquement pour son investissement professionnel dans le cadre de ce dossier.  

    Pour me permettre l’audacieuse initiative de vous proposer à lire mes opinions sur l’Eau de SAINT-HUBERT, je me suis documenté. Entre autres, ce 03 mars, j’ai eu l’occasion de consulter en l’Hôtel de Ville, le dossier réalisé par Monsieur LEROY. J’ai pu, à ma guise parcourir : 

    • La proposition de reprise du service de distribution d’eau communal par la SWDE du 15/02/2022 
    • La situation du réseau de la Ville de Saint-Hubert (travail réalisé par Mr LEROY) 

    Permettez-moi de vous faire part de mes constatations sur leurs contenus respectifs : 

    Lire la suite

  • Les brèves du Conseil communal du 16 décembre 2021

    Pin it!

    Logo-final-Saint-Hubert-MOYEN-1000x500.jpg

    Suivant la procédure du Code électoral wallon, le Conseil communal réuni le 16 décembre à la salle des fêtes a déchargé de ses fonctions le Collège formé du seul groupe Cap et l’a remplacé par une équipe dont fait partie Philippe Gilson, groupe Plus, aux côtés de P. Henneaux (bourgmestre, Cap), P. Pierlot, C. Nicolas, A. Henneaux et A. Adam (Cap) . Il devient le quatrième échevin d’un Collège  appuyé par une nouvelle majorité associant les groupes Cap et PluS. Le Conseil a aussi désigné Séverine Pierret pour présider ses séances. Le conseiller Jaumin (DynamIC) s’est abstenu lors des deux votes.

    Lire la suite

  • Brèves du Conseil communal du 25 novembre

    Pin it!

    Désolé pour le retard, mais des soucis familiaux ont retardé la diffusion de ceci.

    Pas de chance pour le nouveau mayeur privé de Conseil par la maladie. La séance a été présidée par l’échevin Patrick Pierlot. Absence aussi du conseiller Brocart qui vient d’annoncer son intention de démissionner via un courriel à son groupe (Cap).

    En réunion commune le Conseil communal et le Conseil du CPAS ont fait le point sur leur collaboration. Celle-ci se traduit particulièrement par des « économies d’échelle » dues à des achats et à des services en commun, objectif : modérer et rationaliser les dépenses. En mettant du personnel et des bâtiments à disposition du CPAS, la Commune contribue à l’action sociale menée par celui-ci.

    La discussion a mis en avant les effets positifs de la réalisation/livraison des repas scolaires, fruit d’une collaboration entre la cuisine du home Herman et la Commune (véhicule de livraison). Il semble qu’après une période d’adaptation, le service donne toute satisfaction tant en ce qui concerne la quantité que la qualité des repas. À preuve : une augmentation de la demande.

    L’organisation des plaines de vacances organisées par le CPAS pendant les « petits congés » (Printemps, automne…) sera adaptée au nouveau calendrier scolaire pour offrir une semaine d’activités sur les deux semaines de congé.

    L’extension du home Herman est toujours programmée et a été approuvée en principe par l’AVIQ (Agence - wallonne- pour une vie de qualité), mais est toujours « gelée », car l’arrondissement de Neufchâteau n’est pas prioritaire. Or, sans subside, la Commune ne peut pas se lancer dans la réalisation d’un pareil projet.

    Un hommage a été rendu au personnel du home qui a maintenu un haut niveau de service malgré les attaques du COVID.

    S’agissant de l’accueil des seniors, il se confirme que des discussions ont lieu avec un investisseur privé en vue de la création d’une résidence service à proximité du home.

    Le groupe DynamIC a soulevé une objection portant sur le PV du Conseil du 28 octobre. Selon lui, ce PV ne reproduit pas fidèlement sa position concernant l’adhésion de la Commune au projet de parc national wallon. Il s’agit de garantir, par écrit, le droit de la Commune de percevoir les revenus des chasses et des ventes de bois obtenus sur ses terrains communaux intégrés au futur parc (si celui-ci voit le jour). Le point sera rediscuté au prochain conseil. 

    Le Conseil a approuvé les comptes et le bilan 2019 et le budget 2020 du Royal Syndicat d’Initiative. D. Neuvens (DynamIC) s’est abstenu pour protester contre les retards répétés de la communication au Conseil de ces documents.

    Le Conseil unanime a adopté une modification du bail avec la Motoclub pour l’utilisation des terrains de la ferme du Sartay. Comme l’avait demandé Philippe Gilson (PluS), il est précisé dans quel délai le MCC doit s’accorder avec les scouts, colocataires du lieu, pour l’organisation des évènements en juillet et août.

    Le Conseil a pris acte de la dénonciation de la convention avec le refuge Cœurs blessés, convention conclue dans le cadre de la gestion des animaux errants. Il s’agit notamment de trouver un refuge pour le placement des chiens et des chats recueillis par la Commune.

    Le Collège a promis la tenue d’un Conseil au mois de décembre.

    (Correspondant : Paul Gruselin)

  • Saint-Hubert : Le conseiller de la majorité, Jean-Louis Brocart, démissionne de ses fonctions.

    Pin it!

    05-jeanlouis-brocart.jpg

    Le conseiller Ecolo Jean-Louis Brocartvient d’annoncer via un mail envoyé à la liste CAP 2018 (Info L’Avenir du Luxembourg) qu’il démissionnait de ses fonctions.

    Est-ce parce qu’il n’a pas été choisi par ses colistiers pour monter dans le collège, se demande Philippe Carrozza dans l’article du site internet de l’Avenir : https://tinyurl.com/s68uww

    D’après le journal « La Meuse Luxembourg » (https://tinyurl.com/fb9afazv), ce serait le cas, et Jean-Luc Brocart s’en explique : « Sans entrer dans les détails, je dirai qu’il me paraît évident maintenant qu’il y a un manque de confiance et de soutien aux projets que je défends avec Ecolo depuis pas mal de temps et que dès lors je n’ai plus la motivation pour les porter. Dont acte »

    Qui va lui succéder ? La personne suivante, par nombre de voix, est Josiane Petit, déjà conseillère CPAS. Si elle reste au CPAS, la personne suivante en ordre utile est Kévin Debourse.