Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Divers

  • Saint-Hubert : l’échevine Céline Nicolas, victime de cyberharcèlement !

    Pin it!

    147249817_10224638360737243_5605226998737573934_n.jpg

    Céline Nicolas est échevine à Saint-Hubert, ses attributions sont : santé, sport, affaires sociales, jeunesse, petite enfance, troisième âge, plan de cohésion sociale, culte, fêtes et cérémonies, jumelages.

    Il y a quelques jours, sur son compte Facebook, elle s’est plainte de cyberharcèlement.
    Elle y disait ceci :

    « Je m’appelle Céline NICOLAS, j’ai 46 ans et je subis des propos violents, sexistes et dégradants sur les réseaux sociaux.
    Je vais être très claire.
    Je m’en fous de ceux qui veulent “m’écraser la gueule contre le trottoir avec leur voiture”…
    Je m’en fous de ceux qui me critiquent parce que “je cours pour mes formes”…
    Je m’en fous de ceux qui me réduisent à une image de “diva, reine des selfies, clown, incompétente”…
    Je m’en fous de ceux qui “ont tout le temps d’attendre pour avoir ma peau”…
    Il est inacceptable de rassembler contre soi en quelques posts Facebook ou par messenger les stéréotypes contre lesquels la société entière se bat : la violence, le sexisme, le harcèlement, le populisme, le poujadisme.
    Certes, il est plus facile de menacer, injurier, dénigrer derrière un écran, que de venir m’expliquer clairement ces propos. Question d’honnêteté intellectuelle, pas virtuelle.
    Je suis pour le débat d’idées, pour les critiques constructives, les projets, les échanges, les remises en question. Je n’ai jamais refusé aucun appel téléphonique, rencontre ou répondu à un message, un mail, une interpellation concernant mon mandat.
    Je n’accepte pas les propos violents, dénigrants, sexistes sur les réseaux sociaux ! Non à cette violence virtuelle ! 
    Lorsque nous likons ce type de propos, nous acceptons cette violence. »

    Céline Nicolas veut que sa mauvaise expérience serve à la jeunesse et elle s’en explique dans « La Meuse Luxembourg » de ce jour :


    Céline Nicolas, vous avez publié un témoignage pour le moins interpellant des messages que vous avez reçu ces derniers mois. Quelle a été la goutte de trop ?
    Cela a commencé il y a huit mois plus ou moins avec un message assurant que l’auteur aurait souhaité m’écraser « la gueule contre le trottoir avec sa voiture ». Mais ce qui m’a poussé à prendre la plume pour exposer ma situation est une remarque reçue dans lequel je pouvais lire entre autres que « Je cours pour mes formes ». C’était le message de trop.

    Retrouvez l’intégrale de l’interview de l’échevine dans « La Meuse Luxembourg » de ce mercredi 10 février 2021 ou en cliquant sur le lien suivant : https://tinyurl.com/3p9ws2wx

    Pour rappel, ce Blog est privé, je ne peux donc malheureusement que vous donner l'information avec un extrait des articles de presse, mais jamais l'entièreté.  Si la totalité de l'article vous intéresse, je vous invite donc à acheter le journal ou à vous abonner.

    £Vous pouvez également lire un article à ce sujet sur "La DH" : https://tinyurl.com/7zqhn19z

  • Recherche de personne.

    Pin it!

    avis de recherche.jpg

    Le blog de Saint-Hubert vient de recevoir le message suivant émanent de Herbet Plovie :

    Je suis un ancien colonel-médecin. Flamand, vivant à la côte. Pendant mes études, Mr Roger Chardome , grade de commandant à cette époque , était responsable de notre formation militaire annuelle en été. Comme lui, je faisais partie de la mission humanitaire au Pakistan de l'Est ( Bangla-Desh ) , la Mission Galachipa.

    Due à des déménagements et maladies, j'ai perdu les coordonnées de Roger, alors que je lui envoyais une carte de Nouvel An chaque année. . D'où ma demande de renseignements, et en vue de reprendre contact. Merci d'avance. Dr Plovie"

    Qui peut renseigner cette personne ?  Envoyez-moi vos renseignements et je lui transmettrai.

  • Pour avoir violé deux femmes, un habitant de Saint-Hubert prend 10 ans de de prison

    Pin it!

    images-gratuites-libres-de-droits-sans-droits-d-auteur-95.jpg

    Alors que le parquet, via la procureure du roi Sarah Pollet, avait requis une peine de 8 ans, lundi le tribunal correctionnel d’Arlon présidé par la juge Florence Brilot a eu la main plus lourde puisque c’est à 10 ans de réclusion qu’a été condamné Léon Bierlaire, 55 ans, de Saint-Hubert.

    Il avait commis plusieurs viols commis, dont un sur une jeune femme déficiente mentale.

    Poursuivez l'info dans :

    - "l'Avenir du Luxembourg" de ce jour ou sur leur site internet : https://tinyurl.com/yyo67atn

    - "La meuse Luxembourg' de ce jour ou sur leur site Internet https://tinyurl.com/yxsdcmcd

    Pour rappel, je ne peux vous donner les infos complètes d'un article de journal, je ne peux que vous relater les faits.

     

  • Jean-Luc Henneaux: «Faisons de Saint-Hubert la future Knokke des Ardennes !»

    Pin it!

    01-jeanluc-henneaux.jpg

    Depuis fin décembre, les touristes sont nombreux à se presser en Ardenne pour profiter des joies de la neige. Dans plusieurs communes de la province, on dit même ne jamais avoir connu une telle affluence. Les 10 communes qui constituent le massif forestier de la Grande Forêt de Saint-Hubert envisagent d’élaborer un plan neige et un plan touristique, pour mieux accueillir encore les touristes dans la région.

    "La Meuse Luxembourg" a interviewé le Bourgmestre de Saint-Hubert qui souhaite "capter un tourisme familial et un peu huppé."

    "Mais pourquoi ne pas faire de Saint-Hubert le Knokke des Ardennes ?" dit-il encore.

    Lisez la suite de l'article sur la Meuse Luxembourg de ce 12 janvier ou en cliquant ici : https://tinyurl.com/y2couxma

    NDLR : désolé pour la petite taille de cet article, mais, n'étant plus un Blog Sudpresse, je ne peux que donner le s titres de l'information qu'ils sortent en vous envoyant ensuite vers le site ou le journal papier.