Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cercle Wallon Vesquevillois

  • Reprise du théâtre wallon à Vesqueville : "La bonne adresse"

    Pin it!

    271785420_3061025917449821_4080404303137077701_n.jpg

    Le Cercle Wallon Vesquevillois reprend ses représentations théâtrales.  Cette année, ils vous proposent la pièce "La bonne adresse".  Cela se passe à la Salle Notre-Dame, rue de Lavacherie, à Vesqueville.

    Voici les dates (à 20 heures les vendredi et samedi et à 15 heures le dimanche) : 

    - Vendredi 11 et samedi 12 mars.
    - Vendredi 18 et dimanche 20 mars.
    - Vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 mars.

    Réservations aux 061/61.20.08

    Petit résumé de la pièce :

    Quatre femmes habitent le même appartement, la propriétaire, sa bonne et deux étudiantes. Elles passent chacune une annonce sous le même pseudonyme sans le faire exprès (la propriétaire cherche un locataire, la bonne veut un fiancé, l'étudiante en musique veut donner des cours et la peintre un modèle). Quatre hommes vont se présenter dans le désordre...

    Le reste n'est que suite de quiproquo...

    (Cliquez sur l'affiche pour la voir en grand)

  • Théâtre wallon à Vesqueville

    Pin it!

    26730775_2021073851445038_8973616303182713761_n.jpg

    Le Cercle Wallon Vesquevillois vous présente "Pension complète", une omédie en 3 actes de Pierre Chesnot, adaptation en wallon de Willy Leroy, mise en scène de Georges Lesuisse

    Pierre et Cécile sont mariés et habitent Paris. Pierre est réalisateur de feuilletons pour la télévision. Il s’agit de séries qui se passent sur la Côte d’Azur. Depuis quelques années, Pierre a communiqué à sa femme le numéro de téléphone de l’hôtel dans lequel il descend. En réalité, il rejoint Magali, sa maîtresse, dans la belle villa qu’elle y possède, et c’est le numéro de téléphone de celle-ci qu’il a, en fait, donné.

    Magali est, de son côté, mariée à un commandant de sous-marin atomique, régulièrement parti en mission pour deux longs mois. A chaque fois, Pierre et Cécile en profitent pour roucouler. Magali souhaiterait qu’il divorce, mais Pierre tient à Cécile, car elle vient de vendre des biens de famille pour lui permettre de réaliser le film dont il rêve depuis toujours.

    Tout se passe pour le mieux pour les deux tourtereaux, jusqu’au jour où Cécile décide de venir découvrir l’hôtel dont son mari ne cesse de lui vanter le charme.

    Bien d’autres surprises les attendent, que le plaisir du suspense nous interdit de trahir. Si vous tenez à en savoir plus, venez voir les 12 comédiens qui vous les feront vivre ! 

    Entrées:
    Adultes 7 euros
    Enfants 4 euros

    Renseignements et réservations:
    061/61.20.08
    mjhenneaux@gmail.com

    Dates :

    • 2/3/2018 à 20:00
    • 3/3/2018 à 20:00
    • 9/3/2018 à 20:00
    • 11/3/2018 à 15:00
    • 16/03/2018 à 20:00
    • 17/03/2018 à 20:00
    • 18/03/2018 à 15:00
  • Théâtre wallon à Vesqueville : "Le fil à la patte"

    Pin it!

    wallon.jpg

    Après le succès de « La puce à l’oreille » jouée en 2015, le Cercle Wallon Vesquevillois a choisi d’adapter, cette année,  « Le fil à la patte » de Feydeau.

    Lire la suite

  • Le Cercle Wallon Vesquevillois à Libramont à l'occasion des fêtes de Wallonie

    Pin it!

    12697130_1717581768460916_4452546433631006328_o.jpg

    A l’occasion des Fêtes de Wallonie, le CERCLE WALLON VESQUEVILLOIS redonne une représentation de la pièce « Je veux voir Mioussov » du Russe Valentin Kataïev, le vendredi 9 septembre à 20h00 dans la Halle aux Foires de Libramont.

    Lire la suite

  • Le Cercle Wallon Vesquevillois primé !

    Pin it!

    Le Cercle Wallon Vesquevillois s’était inscrit, pour la saison 2015-2016, au Grand Prix du Roi Albert, tournoi national ouvert aux troupes dialectales. Pour sa première participation, il a remporté la troisième place du concours pour son interprétation de la pièce « Je veux voir Mioussov » du russe Valentin Kataïev, écrite en 1947, juste dans l’après-guerre.

    Lire la suite